Une réforme d’une telle envergure n’a pas sa raison d’être

La Centrale des syndicats du Québec (CSQ) s’insurge elle aussi contre la réforme Barrette.

Deux de ses 11 fédérations rassemblent des travailleurs du milieu de la santé qui subissent les conséquences d’une restructuration en profondeur. Louise Chabot, présidente de la CSQ, se fait la voix de leurs préoccupations.

Au cours des dernières décennies, les réformes se sont succédé en santé, « mais dans le cadre du projet de loi 10, [la restructuration] nous apparaît d’une ampleur sans commune mesure avec ce que nous avons déjà vécu », lance Mme Chabot. Pour lire la suite, rendez-vous sur http://www.ledevoir.com/societe/sante/470624/csq-une-reforme-d-une-telle-envergure-n-a-pas-sa-raison-d-etre