Une première dans le secteur de la santé et des services sociaux

La FSQ-CSQ lance une application mobile pour comptabiliser le temps supplémentaire obligatoire

Montréal, le 25 juin 2019. – La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) lance aujourd’hui une application mobile qui permettra à ses 5 000 membres infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes présentes dans plusieurs régions du Québec de comptabiliser le nombre d’heures qu’elles effectuent chaque semaine en temps supplémentaire grâce à l’application « Alerte TSO » (https://alertetso.fsq.lacsq.org/).

La présidente de la FSQ-CSQ, Claire Montour, explique que les données qui seront recueillies seront utilisées lors des prochaines négociations pour démontrer l’ampleur du problème dans certains milieux de pratique et l’urgence de mettre fin à la pratique du temps supplémentaire obligatoire (TSO) dans le secteur de la santé et des services sociaux.

« La ministre Danielle McCann a dit vouloir mettre fin au TSO, mais il faudrait que cette volonté se traduise par des actes concrets et des efforts réels dans les établissements. En invitant nos membres à tenir leur journal de bord personnel de leur temps supplémentaire, nous comptons aider la ministre à convaincre les directions des établissements de santé à renoncer au temps supplémentaire obligatoire et à améliorer leurs stratégies de gestion et de planification. Il est urgent que le gouvernement regagne la confiance du personnel de la santé en lui redonnant des conditions de travail décentes », mentionne Claire Montour.

Une exception devenue la règle

Cette dernière déplore que le TSO, qui devrait être un recours exceptionnel, soit devenu aujourd’hui une pratique courante de gestion dans les établissements de santé.

« Les employeurs préfèrent recourir au TSO plutôt que d’offrir des horaires de travail stables au personnel. Si l’on veut mettre fin à cette pratique inhumaine, il faut offrir un plus grand nombre de postes à temps complet stables et attrayants au personnel pour qu’on puisse s’assurer de la constance des équipes », ajoute Nathalie Savard, présidente du Syndicat des Infirmières et Infirmiers du Nord-Est Québécois (SIISNEQ-CSQ).

Un personnel de moins en moins en santé

 La présidente de la FSQ-CSQ soutient que ce recours systématique au TSO ne peut plus durer puisqu’il a de sérieuses conséquences sur la santé du personnel.

« L’état d’épuisement est généralisé chez les infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes et un grand nombre sont en congé de maladie longue durée. Ça ne peut pas continuer comme ça puisqu’on est en train de rendre malades celles et ceux qui ont comme mission de nous soigner », dénonce Claire Montour.

Des données déposées à la table de négociation

La FSQ-CSQ comptabilisera donc ses propres données qui seront utilisées dans le cadre des discussions à la table de négociation avec le Comité patronal de négociation du secteur de la santé et des services sociaux.

« Nous allons encourager nos membres à télécharger l’application mobile et à y enregistrer les heures faites en temps supplémentaire. Nous espérons que la grande majorité participera à cette initiative de façon à renforcer notre revendication à la table de négociation pour l’abolition du temps supplémentaire obligatoire », conclut Nathalie Savard.

Profil de la FSQ-CSQ

La Fédération de la Santé du Québec (FSQ-CSQ) représente plus de 5 000 infirmières, infirmières auxiliaires et inhalothérapeutes travaillant dans des établissements de tous les secteurs de la santé : centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS), centre hospitalier de réadaptation, centre de réadaptation en dépendance et Héma-Québec. Elle est membre de la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) qui représente plus de 200 000 membres, dont près de 125 000 dans le secteur public.

Profil du SIISNEQ-CSQ

Le Syndicat des intervenantes et intervenants de la santé du Nord-Est québécois (SIISNEQ-CSQ) représente 1 250 membres infirmières et infirmiers, infirmières auxiliaires et infirmiers auxiliaires et inhalothérapeutes œuvrant dans trois réseaux répartis dans les régions de la Côte-Nord et du Nord-du-Québec.

– 30 –

 

Renseignements

Félix Cauchy-Charest
Conseiller en communication de la CSQ
Téléphone : 514 219-3059
Courriel : cauchy-charest.felix@lacsq.org
Twitter : @felixccharest et @CSQ_Centrale

SIISNEQ-CSQ
Francine Néron
Téléphone : 418 543-1821, poste 232
Courriel : siisneq@videotron.ca